Religion catholique : L’église saint Pierre et saint Paul de Porto-Novo consacrée

Religion catholique : L’église saint Pierre et saint Paul de Porto-Novo consacrée

3
PARTAGER

Les fidèles de l’église catholique saint Pierre et saint Paul de Porto-Novo étaient en fête samedi 2 juillet dernier. Une joie qui mérite sa raison d’être puisque leur paroisse vivait un double événement : la consécration de l’église paroissiale et l’inauguration de la chapelle d’adoration perpétuelle. C’était à la faveur d’un culte présidé par l’évêque du diocèse de Porto-Novo, Aristide Gonsallo en présence de son collègue de N’dali Martin Adjou et d’une centaine de prêtres de la région.

Le curé Job Mahusindjro Koudhorot marque d’une pierre blanche son passage à la tête de l’église catholique saint Pierre et saint Paul de Porto-Novo. En moins de cinq ans de ministère, il a réussi à inscrire cette paroisse dans le cercle très restreint des églises consacrées. Une œuvre de ses prédécesseurs, certes, mais a décidé de poursuivre et d’apporter sa touche particulière jusqu’à l’achèvement. Le culte de consécration s’est déroulé dans la matinée du samedi 2 juillet dernier.

Dans son homélie, au cours de la messe, Monseigneur Aristide Gonsallo, a mis l’accent sur la signification de la consécration d’une église, ses effets juridiques et les fruits spirituels que peuvent tirer les fidèles de cette paroisse. On retient de son sermon, qu’une église consacrée est un lieu sacré où au-delà des pierres matérielles, il faut voir la présence du Seigneur qui établit sa demeure parmi les siens, les fidèles, pour leur faire bénéficier des grâces ou du trésor de son amour. N’est donc pas consacrée l’église qui veut. La consécration est faite à l’achèvement d’une église dûment construite. Elle requiert une matière spéciale : l’huile du saint Chrême et un symbole particulier, les douze croix de consécration disposées à l’intérieur de l’église. A en croire le prélat, la paroisse consacrée devient un lieu sacré avec le rite de la consécration. D’où l’importance du culte célébré samedi 2 juillet dernier par l’évêque de Porto-Novo à la paroisse saint Pierre et saint Paul de Porto-Novo. Une messe au cours de laquelle le prélat a fait les rites canoniques prévus à cet effet avant de dédicacer cette église. Il a procédé tour à tour à l’onction de l’autel et des murs de l’église, l’encensement de l’autel et de l’église et l’illumination de l’autel et de l’église. Ces rites donnent ainsi à l’église saint Pierre et saint Paul le caractère sacré. Elle n’est plus dès lors une paroisse ordinaire.
L’église saint Pierre et saint Paul de Porto-Novo devient ainsi la 11e paroisse du diocèse de Porto-Novo à être consacrée.
Le curé Job Mahusindjro Koudhorot n’a pas caché sa joie d’avoir achevé les travaux de cette construction jusqu’à la consécration. Il a loué les efforts de tous ses prédécesseurs qui ont aussi œuvré pour la concrétisation de l’édifice dont la pose de la première pierre a eu lieu le 27 juin 1996 et le 1er coup de pioche le 7 décembre 2002. Il n’a pas oublié de décerner la palme d’or aux fidèles et aux généreux donateurs qui lui ont permis de mobiliser la somme de 150 millions FCFA ayant servi à finir le chantier et de construire aussi la chapelle d’adoration perpétuelle inaugurée le même jour. Le curé leur a demandé de rester davantage engagés pour la célébration des noces d‘or de la paroisse en 2020.
Il faut souligner que cette messe de consécration a connu la participation de plusieurs personnalités politico-administratives dont le préfet de l’Ouémé, Florès Apithy, le maire de Porto-Novo, Emmanuel Zossou et l’ancien vice Premier ministre François Abiola.?

Les fidèles de l’église catholique saint Pierre et saint Paul de Porto-Novo étaient en fête samedi 2 juillet dernier. Une joie qui mérite sa raison d’être puisque leur paroisse vivait un double événement : la consécration de l’église paroissiale et l’inauguration de la chapelle d’adoration perpétuelle. C’était à la faveur d’un culte présidé par l’évêque du diocèse de Porto-Novo, Aristide Gonsallo en présence de son collègue de N’dali Martin Adjou et d’une centaine de prêtres de la région.

Le curé Job Mahusindjro Koudhorot marque d’une pierre blanche son passage à la tête de l’église catholique saint Pierre et saint Paul de Porto-Novo. En moins de cinq ans de ministère, il a réussi à inscrire cette paroisse dans le cercle très restreint des églises consacrées. Une œuvre de ses prédécesseurs, certes, mais a décidé de poursuivre et d’apporter sa touche particulière jusqu’à l’achèvement. Le culte de consécration s’est déroulé dans la matinée du samedi 2 juillet dernier.

Dans son homélie, au cours de la messe, Monseigneur Aristide Gonsallo, a mis l’accent sur la signification de la consécration d’une église, ses effets juridiques et les fruits spirituels que peuvent tirer les fidèles de cette paroisse. On retient de son sermon, qu’une église consacrée est un lieu sacré où au-delà des pierres matérielles, il faut voir la présence du Seigneur qui établit sa demeure parmi les siens, les fidèles, pour leur faire bénéficier des grâces ou du trésor de son amour. N’est donc pas consacrée l’église qui veut. La consécration est faite à l’achèvement d’une église dûment construite. Elle requiert une matière spéciale : l’huile du saint Chrême et un symbole particulier, les douze croix de consécration disposées à l’intérieur de l’église. A en croire le prélat, la paroisse consacrée devient un lieu sacré avec le rite de la consécration. D’où l’importance du culte célébré samedi 2 juillet dernier par l’évêque de Porto-Novo à la paroisse saint Pierre et saint Paul de Porto-Novo. Une messe au cours de laquelle le prélat a fait les rites canoniques prévus à cet effet avant de dédicacer cette église. Il a procédé tour à tour à l’onction de l’autel et des murs de l’église, l’encensement de l’autel et de l’église et l’illumination de l’autel et de l’église. Ces rites donnent ainsi à l’église saint Pierre et saint Paul le caractère sacré. Elle n’est plus dès lors une paroisse ordinaire.
L’église saint Pierre et saint Paul de Porto-Novo devient ainsi la 11e paroisse du diocèse de Porto-Novo à être consacrée.
Le curé Job Mahusindjro Koudhorot n’a pas caché sa joie d’avoir achevé les travaux de cette construction jusqu’à la consécration. Il a loué les efforts de tous ses prédécesseurs qui ont aussi œuvré pour la concrétisation de l’édifice dont la pose de la première pierre a eu lieu le 27 juin 1996 et le 1er coup de pioche le 7 décembre 2002. Il n’a pas oublié de décerner la palme d’or aux fidèles et aux généreux donateurs qui lui ont permis de mobiliser la somme de 150 millions FCFA ayant servi à finir le chantier et de construire aussi la chapelle d’adoration perpétuelle inaugurée le même jour. Le curé leur a demandé de rester davantage engagés pour la célébration des noces d‘or de la paroisse en 2020.
Il faut souligner que cette messe de consécration a connu la participation de plusieurs personnalités politico-administratives dont le préfet de l’Ouémé, Florès Apithy, le maire de Porto-Novo, Emmanuel Zossou et l’ancien vice Premier ministre François Abiola.?

Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau

aCotonou

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE