Réforme institutionnelle : Le Fonds d’aide amputé de 25%

Réforme institutionnelle : Le Fonds d’aide amputé de 25%

0
PARTAGER

(Une coupure budgétaire pour mettre fin à la pagaille)
Des  mesures ponctuelles sont en train d’être prises par le gouvernement béninois pour faire tourner efficacement l’économie nationale. Il s’agit de la réduction des charges de l’Etat qui s’inscrit dans le cadre du collectif budgétaire. Et dans cette perspective, le Fonds d’aide à la culture a reçu un coup de ciseau. Un abattement de 25% a été opéré sur les cinq milliards réservés à l’appui et à la promotion des projets artistiques et culturels. Un coup de marteau salutaire pour les caisses de l’Etat et donc capital pour assainir le milieu. Déjà un premier palier de redressement de la situation au sein du Fonds d’aide. Cette réduction favorisera un rétrécissement des budgets alloués aux administrateurs et asphyxiera par la même occasion l’anarchie qui règne en maître depuis un certain temps dans le système. Bien que ce soit une décision qui empiètera sur les ambitions des honnêtes promoteurs culturels, elle effritera le rêve gourmand de certains acteurs culturels, administrateurs de ce fonds. Il s’agit là d’une mesure qui marque le début de l’arrêt de la saignée qui a cours dans le système. Des plaintes silencieuses s’enregistrent et les crêtes nébuleuses et mafieuses s’hérissent. Mais la mise en marche de la machine constitue visiblement la masse qui fera courber les échines antipatriotiques.

Teddy GANDIGBE


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE