Première édition de l’initiative théâtrale « tache d’h8le » : Le marché...

Première édition de l’initiative théâtrale « tache d’h8le » : Le marché du théâtre est officiellement lancé

0
PARTAGER

Les associations culturelles  « Tout gran théâtr djogbé»et « théâtre au compteur » ont tenu à leur promesse. Ce mardi 12 juillet dans la grande salle du Festival international de théâtre du Bénin,ils ont lancé officiellement la première édition de l’initiative ‘’tache d’h8le’’. C’était en présence du Directeur du Fitheb Erick Hector Hounkpè et plusieurs autres personnalités du monde  artistique  venues  soutenir l’événement.

C’est au cours d’une cérémonie fort simple que le marché a été ouvert aux Publics.Pour Fancy Carlos Zinsou, directeur artistique de « théâtre au compteur »,  l’objectif du projet « tache d’h8le » est de se positionner  comme une plateforme incontournable dans le processus de création, de diffusion et de la promotion des spectacles de théâtre au Bénin. Et pour ce faire, « le théâtre est un produit qu’il faut vendre  au public. Ainsi, il lui faut son cadre officiel d’expression d’où la naissance du grand marché privé de théâtre du Bénin », va-t-il souligner. L’événement se veut annuel et attend le soutien des partenaires surtout du public qui, selon les organisateurs,constitue le premier acheteur. Le directeur du Fitheb,l’un des partenaires de cette première édition va remercier les organisateurs pour leur courage et leur détermination. Il va les inviter à continuer avec le même engouement  afin que l’initiative soit pérenne. Après les allocutions officielles d’ouverture,place a été faite au spectacle. En plateau,  « les pondeuses de boucs » a été le premier texte interprété. Cette écriture du jeune dramaturge Hurcyle Gnonhoué a été mise en scène par Didier S. Nasségandé, un des coorganisateurs de l’événement. C’est un cocktail d’humour  traité d’une manière professionnelle et rendu par des acteurs présents et vivants qui ont su donner vie au travail du jeune talentueux metteur en scène Sèdoha Didier.Le spectacle s’est déroulé dans un décor imposant et impressionnant qui retrace les réalités dans une cour africaine. Les costumes, les accents des acteurs, et autres accessoires  laissent entrevoir  un mélange de cultures et de faits sociaux d’ici et d’ailleurs. Le spectacle a pris fin sur une note de satisfaction du public à travers un tonnerre d’applaudissement.Notons que le marché s’animera sur 07 jours avec d’autres spectacles comme « le mariage coute cher de nos jours » et «  14,pas 11 ».


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE