Polémique autour de l’élection au Fonds d’Aide à la Culture :...

Polémique autour de l’élection au Fonds d’Aide à la Culture : La plateforme ‘‘Wanilo’’ dénonce la prise en otage du droit de vote

0
PARTAGER

Le regroupement d’artistes dénommé ‘’Wanilo’’, à la faveur d’une conférence de presse tenue le vendredi 08 avril dernier au centre de promotion et de l’artisanat, dénoncele complot qui s’organise au sein de la machine Fonds d’aide à la culture.

Ils sont artistes toute catégorie confondue : musiciens, plasticiens, promoteurs culturel, regroupés au sein de la plateforme ‘’Wanilo’’ conduite par Espéra Donouvossi, lui aussi homme de culture. Entre eux et les hommes des médias les échanges ont tourné autour de questions cruciales relatives à la gestion du Fonds d’aide à la culture. A en croire l’un des représentants de la plateforme, Giovanni Houansou,  le fonds d’aide entre-temps initié pour soutenir les projets culturels est devenu aujourd’hui la grosse pomme de discorde entre les acteurs culturels et  une monstrueuse machine de fraude qui écrase l’élan des créations artistiques et culturelles. Et dans la besogne qui entraine à une telle conjoncture se trouvent certains conseillers de l’administration du FAC  qui se créent des conditions pour se faire réélire. « C’est le décret N°2015- 486 du 07 septembre 2015 portant création, attributions, organisation et fonctionnement du FAC, membre-fondateur de la plateforme, qui quadrille la supercherie. Ledit décret donne le plein pouvoir aux fédérations d’associations  d’artistes  d’aller au vote, au grand dam des acteurs culturels, pris individuellement. Or la majorité de ces derniers ne s’y retrouve pas », dénonce  Espéra Donouvossi pour pointer du doigt le complot en cours pour l’élection des administrateurs prévue pour le 18 avril prochain au Fonds d’aide. A Giovanie Houansou d’appuyer « dans nos investigations, nous avons remarqué que juste après la signature dudit décret, le 07 septembre 2015, il y a eu la naissance d’une flopée de fédérations. Une soixantaine de fédérations d’octobre 2015 à mars 2016, enregistrée entre deux préfectures : Cotonou et Parakou ».L’autre complot  contre le milliard culturel, vient ajouter Mariame Darra, est qu’une même personne est membre de bureaux  de plusieurs fédérations. Autrement dit, ce sont les mêmes noms qui circulent dans toutes les instances de gestion de ces organisations. Le comble est qu’une seule discipline artistique, dont le cinéma a jusqu’à seize fédérations.En définitive, martèle la plateforme ‘‘Wanilo’’, ces fédérations ont été créées tous azimuts, en un temps record pour permettre à un groupuscule d’hommes de renouveler leur poste au Conseil d’Administration du FAC pour que perdure la dilapidation du milliard culturel.La plateforme ‘‘Wanilo’’ a été créée expressément pour combattre la mauvaise gestion du milliard culturel. A sa naissance, elle compte six jeunes acteurs de la chaîne culturelle béninoise. Entre autres, on peut citer les comédiens Giovani Houanssou et Mariame Darra, les promoteurs culturels Espéra Donouvossi et Azcool de Porto, les journalistes Esckil Agbo et Henri Morgan.

Teddy GANDIGBE

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE