Période de carême chrétien : Attitudes des fidèles Catholique et de Banamè

Période de carême chrétien : Attitudes des fidèles Catholique et de Banamè

4
PARTAGER

Le temps de carême est une période pénitentielle pour fêter la pâque. C’est un moment que les chrétiens catholique du monde entier mettent à profit pour se rapprocher spirituellement beaucoup plus du Sauveur Jésus-Christ. Au Bénin, ce temps est différemment vécu par les fidèles de l’église Catholique romaine et ceux de Banamè, pour des raisons diverses.

Le thème de cette année, est intitulé : ‘’Les œuvres de miséricorde dans le parcours jubilaire’’ (Mt 9,13). A travers ce thème, le pape François 1er appelle les fidèles de l’église catholique romaine à intensifier la miséricorde dans leur quotidien. Selon les propos de sa sainteté le pape François 1er , Le Carême de cette Année Jubilaire doit-être vécu plus intensément comme un temps fort pour célébrer et expérimenter la miséricorde de Dieu.
Au niveau de l’église catholique de Jésus-Christ de Banamè, l’accent n’a pas été mis sur le jeûne. Les fidèles Catholiques de Jésus-Christ de Banamè peuvent manger comme ils veulent. La seule exception, c’est de s’abstenir de tous mauvais comportements, de tous plaisirs qu’ils soient charnels ou non. L’objectif d’une telle pratique, étant de souffrir dans la chair avec le Christ. Ceci pour obtenir le jour de la résurrection (le dimanche de pâque donc, ndlr) des grâces infinies dont la purification de l’âme. Mais comment ces différentes conduites à tenir en cette période de pâque sont-elles observées du côté des fidèles romains et de Banamè ?
« En réalité, moi, je devrais aller à la messe tous les vendredis. Mais je n’y vais pas. Je fais qu’en même l’effort de manger moins. Je ne dirai pas que je prie beaucoup. J’essaye de ne pas trop pécher en faisant du mal consciemment. J’essaie de ne pas mal parler des gens. Je fais un peu de charité quand j’en ai les moyens. Si non, je ne deviens pas plus fervente que je ne le suis et je suis plus attentive aux paroles de Dieu », déclare Jennifer JOHNSON fidèle catholique romain. Mais, tel n’est pas le cas de Abel ADJASSOHO, fidèle catholique de Jésus-Christ de Banamè. Pour ce dernier, son comportement en cette période est tout autre : « Moi, le pas remarquable que j’ai fais, c’est la prière intense en ces temps-ci. J’évite les conversations. Raison pour laquelle je m’enferme. Le grand pas que j’ai fait et que j’apprécie, c’est de me rapprocher des gens avec qui j’ai de différend, et de demander pardon même si j’ai raison. Ça je n’arrivais pas à le faire et aujourd’hui, je suis fier de moi-même ».
Il est a souligné que le carême a démarré le 10 février 2016 pour les romains, et le 17 février pour les fidèles de l’église Catholique de Jésus-Christ de Banamè. Ce temps de carême prendra rigoureusement fin le dimanche 20 mars 2016, (dimanche de rameaux pour les deux religions, ndlr).

Eurydice TOSSOU (Stg)

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

4 COMMENTAIRES

  1. I am extremely impressed along with your writing skills and also with the structure on your weblog.
    Is that this a paid topic or did you customize it your self?

    Anyway stay up the nice high quality writing, it’s uncommon to peer a
    nice weblog like this one these days..

LAISSER UN COMMENTAIRE