Ouverture officielle des ‘’Universi’arts’’ : Patrice Toton édifie les aspirants aux arts...

Ouverture officielle des ‘’Universi’arts’’ : Patrice Toton édifie les aspirants aux arts dramatiques

0
PARTAGER

(Un village conçu pour abriter une variété d’activités)
 Le festival universitaire de théâtre a démarré réellement ses activités depuis samedi 02 juillet 2016 sur le campus d’Abomey Calavi. A  l’entame,un riche échange entre l’acteur comédien conteur, Patrice Toton et les étudiants aspirants au professionnalisme dans le domaine du conte théâtralisé  et des arts dramatiques. L’artiste s’est employé à partager avec les stagiaires de riches expériences. « Nous sentons qu’ils ont l’envie de connaitre. Et en matière d’art dramatique et surtout pour ce qui concerne le conte, il y a des exigences et préalables à savoir. Mais s’il n’y a personne pour les transmettre, je pense que cela ne peut pas se savoir. C’est pourquoi lorsque les jeunes m’ont sollicité je me suis rendu disponible, histoire de léguer ne serait-ce qu’une petite portion de ma connaissance à mes frères qui, à vrai dire, manifestent un désir profond », mentionne le formateur avant d’attirer l’attention sur ce pour quoi il a axé sa communication sur le conte au lieu d’un autre paramètre des arts dramatiques. Pour Patrice Toton, « le conte reste un patrimoine culturel très important et cher à la tradition béninoise. Mais il disparait à petit feu parce qu’auparavant, il se disait avec des personnes sages dans un espace bien défini, sous l’arbre à palabre, autour du feu. Aujourd’hui, ce patrimoine est en train de perdre du terrain à cause de l’influence de la haute technologie qui va galopante et qui draine l’attention de tout le monde vers d’autres réalités qui ne sont peut-être pas les nôtres. Et puisque nous sommes des créateurs, et donc des artistes, nous avons pensé qu’il faut quand même pérenniser la chose en cherchant à imaginer et créer des spectacles de conte dans des espaces qui ne sont plus ceux d’alors, mais sur des scènes dans des cadres dédiés aux spectacles. Et pour réussir, cela demande des techniques et beaucoup de rouages.Et c’est ce que nous sommes venus partager avec les participants aux ‘’Universi’arts’’. Puisqu’ils sont également appelés à créer », a fait savoir le comédien Patrice Toton. A la suite de la phase théorique, le conférencier a abordé l’étape pratique avec les stagiaires. Toute chose qui leur a permis de vivre la réalité. « Je me sens déjà conteur », s’extasie un des participant à la fin de l’entretien. Et puisque le conte se disait à l’époque dans les villages…

Le village des ‘’Universi’Arts’’ a été conçu…

Pas forcément pour abriter les spectacles de conte, mais une variété d’activités relevant de plusieurs domaines des arts et de la culture. L’espace a été construit sur le terrain de Hand Ball de l’université d’Abomey Calavi. Plusieurs stands pour accueillir des expositions d’articles artisanaux. Et à l’intérieur, une piste qui a servi dans la soirée d’hier Dimanche à abriter des spectacles de danse notamment de la salsa et quelques spectacles de théâtre. « Le village est construit pour mettre en valeur nos richesses culturelles et favoriser l’ouverture sur les autres marchés. Puisque ce n’est pas uniquement le Bénin qui est présent sur les ‘’Universi’Arts’’ Il y a également bien d’autre pays comme le Burkina Faso, la Cote d’Ivoire pour ne citer que ceux-là », rappelle Elie Hongbété, Directeur de l’Union culturelle et artistique des étudiants (Ucae) et président du comité d’organisation des ‘’Universi’Arts 2016’’.Cette dixième édition se poursuit avec les spectacles prévus pour se dérouler dans la grande salle du Festival international de théâtre du Bénin ce jour.

Teddy GANDIGBE


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE