Miss Littérature : Les dix présélectionnées de la première édition connues

Miss Littérature : Les dix présélectionnées de la première édition connues

0
PARTAGER

Les membres du jury de la première édition du challenge Miss littérature ont fini par mettre un terme au suspens le week-end dernier en publiant la liste des candidates retenues à l’issue de la première phase. Elles seront au total dix adolescentes à s’affronter pour dégager finalement la plus méritante.

Par ordre de mérite, les moyennes des dix candidates présélectionnées dans le cadre du concours national de compte rendu de lecture Miss Littérature s’établissent entre 16 et 12,16. Et c’est Jeanne Kinhoun qui s’est imposée devant les autres candidates avec une moyenne de 16 sur 20 à l’issue de la première étape de sélection. Elle est suivie par ordre de mérite de Murielle Hounwedo (15,16), Cica Charlène Odounlami (14,26), Oriane Todan (14,25), Océane-Maria Adjovi (14,16), Gloria Dègbogbahoun (13,66), Floricia Kouton Godonou (13,50), Mochébolatan Akadiri (12,50). Les deux dernières places, soit la neuvième et la dixième reviennent à Reine-Maria Donouvossi et Josiane Gougbe qui ont obtenu toutes deux, la moyenne de 12,16.

Avant-hier mercredi 08 juin, les filles ont été rencontrées par les organisateurs au Centre de promotion de l’Artisanat pour avoir la précision sur  le roman imposé. « Nous avons profité de cette séance pour faire prendre leurs mesures par l’habilleur. L’esthéticienne-coiffeuse est aussi  venue voir les visages. Nous avons fait les tirages au sort pour les numéros de passage. Trois ou quatre jours avant la finale, nous ferons une mise au vert des candidates dans un hôtel », précise Carmen Toudonou, présidente du comité d’organisation au sujet de la suite de la compétition.  Au-delà de l’évènement Miss littérature, le challenge des écrivains et gens de lettres mobilisés autour de cette initiative est de redonner le goût de la lecture aux jeunes afin qu’ils ne s’écartent pas davantage des vertus des livres et des lettres. « Nous estimons qu’il ne suffit pas d’affirmer que les jeunes ne lisent plus, que le niveau des jeunes est en baisse constante. Il faut surtout agir. Susciter la saine émulation», explique Carmen Toudonou. Il est à préciser que le concours Miss littérature est une compétition de compte rendu littéraire ouverte aux jeunes filles âgées de 16 à 22 ans.

Source externe

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE