Madou au sujet de sa dernière production discographique : « Sans être...

Madou au sujet de sa dernière production discographique : « Sans être une méga star, Madou demeure »

0
PARTAGER

Quelques jours après le lancement officiel de son 7ème opus sur le marché du disque ivoirien, l’artiste chanteuse Béninoise ‘’Madou La Baronne’’ se confie.Cela fait trente ans que la vedette s’illustre sur l’échiquier musical.

Matin Libre : A quand remonte exactement votre début de carrière d'artiste et quels sont les rythmes musicaux que vous proposez aux mélomanes ?  

Madou : Je peux dire que ma carrière a débuté le 28 février 1996 mais je tiens à rappeler quelque chose. Je suis dans le milieu musicale depuis le collège donc je peux dire trente (30) ans déjà que je suis dans le milieu musical. Mais ma carrière a démarré un 28 février 1996 à travers le Prix de la paix reçu au Bénin du club « Jeunesse et Progrès » et la Fédération des ONG. C’était au PLM Alédjoet le prix m’a été remis par feu Monseigneur Isidore de-Souza et le club « Jeunesse et Progrès » dont le Président était à l’époque Christian Lagnidé. C’était un prix gagné grâce au morceau « Dotou » d’où le déclic de ma carrière.

De 1996 à 2016 cela fait exactement 20 ans de carrière musicale ! En 20 ans, que peut-on retenir de Madou ?

Bah ! On peut retenir que Madou a été égale à elle-même. Madou se bat pour faire ce qu’elle aime malgré les coups bas. Madou respecte la culture de son pays. Madou suit son rythme de travail et reste contente dans ce qu’elle fait. Sans être une méga star, Madou demeure.

Pourquoi avoir baptisé votre nouvelle production '' D'un rêve à un autre '' ?

« D’un rêve à un autre » parce que tout un chacun de nous a un rêve. Moi mon rêve au départ, c’est de chanter et d’être dans le milieu. J’ai essayé d’entamer et ça a marché. Je suis resté dedans jusqu’à 10 ans et j’ai fait un petit bilan au Bénin quand j’avais fêté l’anniversaire de mes 10ans de carrière. Après cela, je n’ai pas lâché l’affaire. Ça fait 20ans que je suis en train de concrétiser mon rêve qui est de chanter et d’être toujours présente. C’est très capital. Je ne suis pas la star mais je suis toujours restée durant ces 20ans et je pense que c’est une grâce.

Au palmarès de vos 20ans de carrière vous avez reçu plusieurs distinctions. Parlez-nous-en ?

C’est le prix de la paix qui a été pour moi quelque chose de très fort parce que je ne m’y attendais pas du tout. Je me suis retrouvée au-devant de la scène comme on dit à travers le titre « Dotou » et je pense que c’est le meilleur des prix que j’ai reçu jusqu’à aujourd’hui. C’est vrai qu’il y a eu des trophées d’or ici en côte d’ivoire et j’ai reçu récemment le Prix de l’espoir ONU au Sénégal en décembre 2015.

Après la sortie de votre 7e album ici en Côte d'Ivoire, A quand donc le tour du Bénin votre pays d'origine ?

Je suis prête hein et je m’apprête même à le faire. Ce n’est pas ma déception qui va changer quelque chose de mon amour que j’ai pour mon pays. Ils ont beau me saboter comme on le dit, mais moi je tiens la barre. Et tout ça c’est grâce à Dieu.

Teddy GANDIGBE


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE