L’APAB lance la 3ème Edition de la « Quinzaine de la photographie...

L’APAB lance la 3ème Edition de la « Quinzaine de la photographie au Bénin » ce jour

0
PARTAGER

Par : Jérôme DÉGUÉNON

Mettre sous les projecteurs, le rôle du photographe dans l’essor d’une société; et amener le public à apprécier à sa juste valeur la photographie dans sa dimension de sensibilisation. Voici quelques objectifs que poursuit Didier Kpassasi, délégué général de la « Quinzaine de la photographie au Bénin ». L’évènement démarre ce Jeudi 22 septembre et s’étend jusqu’au Samedi 8 octobre prochain. Cette 3ème édition regroupe 7 photographes professionnels d’Afrique et de l’Europe. La quinzaine faut-il le souligner, aura pour thème : « l’esclavage Moderne ». Elle sera meublée par des expositions, le vernissage et les ateliers qui seront animés dans trois villes au Bénin à savoir : Cotonou (place Bulgarie), Abomey-Calavi (embarcadère) et Porto-Novo (place Bayol).

Selon Didier Kpassassi qui était face à la presse vendredi dernier lors d’une conférence qu’il a tenu avec les hommes des médias au centre culturel Artitik Africa, « La quinzaine de la photographie, est un évènement de l’Association des Photographes d’Art du Bénin (APAB), qui regroupe les acteurs du monde de l’art visuel». À l’occasion, il a rappelé l’importance de cet évènement qui prend en compte toutes les branches de la culture béninoise. « La Quinzaine de la photographie au Bénin, permet non seulement de regrouper les hommes de l’art visuel, mais attire également les hommes de la culture et ceux du tourisme», a-t-il martelé. Du haut de la tribune de conférence de presse, Didier Kpassassi a lancé un appel aux potentiels partenaires, parrains et à l’endroit du gouvernement afin qu’ils accompagnent cet évènement capital pour le développement de la culture béninoise. Il faut par ailleurs préciser qu’une nuit de remise de prix aux trois meilleurs photographes sélectionnés aura lieu au Centre culturel Chinois (CCC) de Cotonou au terme de la quinzaine avec l’aide d’un jury installé pour cette fin.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE