Lancement des activités du ‘’Relic’’ 2016 : Robert Asdé met les bouchées...

Lancement des activités du ‘’Relic’’ 2016 : Robert Asdé met les bouchées doubles pour la promotion du livre

0
PARTAGER

(Pascal Okri Tossou à l’honneur)
 Les valeurs de quartier latin longtemps attribuées au Bénin  se sont vites estompées à travers le temps. Et pour redresser la pente abrupte,  Robert Asdé et son association ‘’Aiyéculture’’ œuvrent inlassablement depuis cinq(5) ans à promouvoir  la lecture et donc le livre ainsi que la langue française dans toutes ses dimensions. L’événement a nom, Rencontres littéraires et culturelles dans les Lycées et collèges (Relic).Pour le compte de cette 5ème édition, c’est l’universitaire et écrivain Pascal Okri Tossou qui ouvre le bal ce vendredi 22 avril 2016. L’auteur du roman intitulé ‘’Femme’’a été au cœur d’un échange fructueux au collège saint Félicité de Godomey. L’occasion a été offerte aux apprenants de cet  l’établissement de découvrir qui est Pascal Okri Tossou avant de savourer le contenu de sa toute nouvelle production romanesque ‘’Numéros matricules’’ merveilleusement présentée par Toni Carole, élève en terminal D. Et c’est là tout l’objectif de l’initiative. Redonner le goût de la lecture à la couche juvénile, notamment aux apprenants afin de garantirune nouvelle pépinière de têtes pensantes, bien faites et bien pleines. Pour le promoteur Robert Asdé, ces rencontres ne sont rien d’autres qu’un noble rêve qui a longtemps attendu d’être accompli. Il fallait, à l’en croire, marquer de façon remarquable une pause autour de la littérature. Seule manière de faire renaître la fibre de la lecture en chacun des lecteurs.Et depuis huit ans  que l’initiative qui se tenait dans les murs de l’institut français de Cotonou a été délocalisée dans les cadres scolaires et universitaire, les fruits ont commencé par porter la promesse des fleurs. A savoir que la cible visée adhère à petit feu à la vision. «Pour relever votre niveau en français j’ai un conseil à trois facettes à vous donner. Le premier c’est la lecture, le deuxième c’est la lecture  et le troisième c’est également la lecture », prodigue Jean Benoît Alokpon représentant de la commission permanente de la francophonie au Bénin. Les activités des ‘’Relic’’ se poursuivent jusqu’au 20 mai dans d’autres collèges de Cotonou et environ

T. G.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE