Journée internationale de la danse : La 2ème édition du Fithedam s’annonce...

Journée internationale de la danse : La 2ème édition du Fithedam s’annonce riche

0
PARTAGER

Abomey accueille, à partirdu 30 Avril prochain, la 2ème édition du Festival International de théâtre, danses et musiques du Bénin (Fithedam). Dirigé par le promoteur culturel Léon Zoha, Directeur départemental de la culture et du tourisme (DD/CT) Zou-Collines depuis Octobre 2015, la 2ème édition du Fithedam réserve d’agréables surprises. Dans cette interview, le promoteur revient sur la genèse de ce festival qui promeut trois disciplines artistiques et sur les particularités de cette édition qui célèbre la journée internationale de la danse.

Matin Libre: Quelle est la genèse du FITHEDAM et pourquoi avez-vous choisi de mettre trois disciplines artistiques ensemble ?

J’étais recruté à l’Ensemble Artistique National. Nous étions marginalisés par quelques aînés qui n’étaient pas du domaine de la culture mais qui profitaient de la sueur de nous, artistes (Théâtre, Danse et Musique). Car la plupart des génies de ces disciplines qu’on recrute à l’EAN, ont abandonné très tôt l’école. Moi je me suis retrouvé seul ayant continué les études tout en étant un génie dans mon domaine qu’est la « Danse traditionnelle ». C’est ce qui nous a amené à la création de la fédération des Associations Structures Compagnie de Danse et Musique Fastcodam que je dirige actuellement. La Journée Internationale de la danse se célébrait les 29 avril sans que la population, n’ayant pas les moyens pour se payer un spectacle au cours de l’année, soit impactée. Alors que c’était un des objectifs de la JID. Nous avons décidé de faire connaître à tous les béninois l’existence de ce festival. Ce qui nous a poussés, pour la première fois dans l’histoire du Bénin, la retransmission sur l’ortb de cette journée du 28 au 29 Avril 2013 que notre fédération Fastcodam a organisé à Abomey, la terre qui m’a vu naître. Après le grand succès de cet événement, nous avons reçu des coups de fil de plusieurs milliers des béninois qui nous suppliaient d’en faire un festival de 3 jours au moins. Ayant compris que la population a réellement besoin d’un festival, nous avons décidé, au cours d’une réunion de la Fastcodam, d’impliquer les 3 disciplines (Théâtre, Danse et Musique) car en réalité c’est une chaîne.

FITHEDAM démarre le 30 Avril 2016. Juste au lendemain de la JID instaurée par le Comité de Danse International (CDI, en relation avec l’UNESCO) en 1982. Quel est le menu du programme et de la programmation en matière de danse ?

Nous démarrons le 30 avril juste au lendemain de la Journée Internationale de la Danse. En matière de Danse, nous aurons entre autres au Sud le Zinli, Akonhoun, Atcha, Houngan, Guèlèdè, Dongoudou, Tchinkounmè, Agbadja et Kaka et au Nord Têkê puis Sinsinnou. Le Nigéria sera de la partie avec sa danse Gbon aux côtés des ballets du Togo et du Sénégal.

Quelle est donc la part réservée au Théâtre et à la musique dans votre festival cette année ?

Nous avons invité Maitre Cyr pour le théâtre et pour la musique nous avons invité l’orchestre Djogbe, Jack oho et Rico campos. Voilà.

Quelle sera la particularité de cette 2ème édition du Festival ?

La particularité cette année sera la présence du baobab du Zinli rénové le Roi Alèkpéhanhou, le grand Ricos Campos et le maître CYR.

Vous étiez hors du pays avant le démarrage de votre festival. Quels sont les objectifs de ce voyage et quel impact a-t-il sur le festival ?

Oui j’étais à New York avant le démarrage du festival dans le cadre d’un festival pour renforcer la coopération États Unis – Afrique et États Unis -Bénin. Je suis parti avec Ricos Campos un grand artiste béninois pour représenter notre pays le Bénin. Ceci pour que les américains et les béninois résidant aux États Unis aient une idée de ce nous avons comme richesse en matière de Danse et Musique. Je remercie tous les acteurs culturels et tous les hommes des médias sans oublier les partenaires.

Matin Libre source Jaimelaculture

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE