Jid 2016 : La Ccia célèbre en pompe la danse

Jid 2016 : La Ccia célèbre en pompe la danse

0
PARTAGER

(Une variété de tableau égaie le public)
La journée internationale de la danse (Jid 2016), prévue chaque année pour tous les 29 du mois d’avril, a été commémorée en liesse le vendredi 29 avril dernier à l’espace publique du carrefour la vie situé au quartier Vêdoko. Organisé par la Compagnie de chorégraphie d’inspiration africaine (Ccia), cette manifestation a mobilisé une impressionnante foule dans le jardin dudit carrefour.

Des troupes et compagnies de danse professionnelles se sont succédées et rivalisées d’ardeur sur la scène. De multiples articulations de corps ruisselant de sueur sur des rythmes cadencés de percussions, d’idiophones et de contre temps ont accroché l’attention. Et tout ceci est à mettre à l’actif du promoteur culturel Innocent Sèwanoudé, Directeur de la Compagnie de chorégraphie d’inspiration africaine, qui a trouvé juste, en cette occasion de la journée internationale de la danse, de proposer au public béninois des variétés de danses par le truchement d’un époustouflant spectacle. De la danse sacrée de la divinité Sakpata (dieu de la terre) en passant par les danses modernes  aux autres danses d’inspiration traditionnelle, feu était fait de tout bois pour rendre la fête agréable. « La journée internationale de la danse est une journée au cours de laquelle tous les danseurs professionnels se manifestent », mentionne le promoteur Léon Zoha pour faire savoir l’importance que revêt cette journée. Et s’inscrivant dans cette même logique que les danseurs des troupes les étoiles brillantes du Bénin, du Ballet fédéral, et autres se sont attelésà distiller émotion et enthousiasme. Pour Innocent Sèwanoudé il ne fallait pas chercher loin pour valoriser la richesse culturelle du Bénin. « La danse de chez nous, la tradition pure » c’est juste le piquant qu’il faut toucher pour impressionner le reste du monde. Appuyé par l’association de danse ‘’Anatcomda’’ la Ccia n’est pas allé du dos de la cuillère pour impacter les amoureux de la danse qui ont effectué le déplacement.Et c’est sur une prestation du reggae man Zoé que les rideaux se sont fermés puis rendez-vous a été pris pour l’édition 2017 de la Jid.

Teddy GANDIGBE

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE