Intronisation de l’Imam centrale de la commune de Natitingou.

Intronisation de l’Imam centrale de la commune de Natitingou.

1
PARTAGER

C’est le Préfet qui remue la boue Ils sont deux candidats à la cours du siège de l’Imam de la mosquée centrale de la ville de Natitingou. Le premier en la personne de El hadj Ibrahim ALAZAR a été discalifié pour des principes et critères religieux. Le second a été un choix des fidèles musulmans et reconnu par l’union islamique du Bénin. Mais depuis la validation de ce choix le préfet Gervais N’Da Sékou joue ne veux pas reconnaitre ce légitime choix. Bientôt le mois des Carêmes et les fidèles musulmans de la grande ville de l’Atacora ne pourront pas entamer ce mois saint sans un guide spirituel digne du nom. De surcroit qu’il y a une tension qui règne au sein de cette communauté l’autorité préfectorale dicte sa loi en fermant toutes les mosquées de la commune alors que la situation est déjà tranchée par l’Union Islamique du Bénin, les Imams de l’Atacora Donga et la majeur partie des fidèles. Plusieurs séances de médiation ont eu lieu et l’imposteur se reconnait dans les faits qui lui sont reprochés. Alors, il n’est pas éligible à ce poste que que certains fidèles pensent qu’il serait l’ayant droit après avoir été Naïmi de l’imam défunt. La situation reste toujours tendue et le préfet ne veut pas reconnaitre la vérité. Elle risque de créer encore un soulèvement dans quelques jours si l’autorité préfectorzle ne revoit pas sa position. Le ministre de l’intérieur esr vivement interpeller pour prendre ces responsabilités afin d’éviter le pire. Rafiou KASSOUMOU

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE