Accueil Culture

Hommage à Ousmane Sembène à Artisttik Africa : Les vérités sur la paternité du cinéma africain

0
PARTAGER

La problématique de la paternité du cinéma africain est revenue sur le tapis après la projection du film-documentaire qui décrypte la vie d’Ousmane Sembène(Photo)  ce Samedi 10 Juin 2017 dans le cadre de la commémoration des 10 ans de son décès, au centre Artisttik Africa d’Ousmane Alédji. Un documentaire qui révèle le caractère panafricaniste de l’icône, l’orientation de ses délicats sujets qui révèlent l’Afrique à travers le 7ème art et par son parcours aussi bien atypique qu’impressionnant. Pêcheur, Docker, Ousmane Sembène se révèle en 1956 au monde comme un écrivain avec son 1er roman ‘’le docker noir’’ puis comme un cinéaste avec son 1er court-métrage

‘’ Borom Saret’’ en 1963 et son 1er long-métrage intitulé ‘’La Noire de ...’’ en 1966.

« Au Bénin, nous sommes des ‘’génicidaires’’. Nous tuons nos génies ; », fait remarquer Donatien Gbaguidi qui affirme qu’au Fespaco 2017, les Sénégalais ont mis dans la tête de tous les festivaliers qu’Ousmane Sembène est le père du cinéma Africain. Ce titre ronflant repris naïvement par les médias n’est pas une vérité absolue. Sur la question, Mr AkambiAkala, l’ancien directeur de la cinématographie au Bénin laisse entendre : « Si Ousmane Sembène est considéré comme le père du cinéma Africain, que dirait-on de Paulin Vieyra ? Est-ce parce qu’il n’a pas fait ses films sur le sol africain qu’il n’est pas cinéaste africain ? À l’époque où le cinéma négro-africain naissait, il y a avait déjà les films égyptiens, des films tunisiens. Est-ce qu’en disant qu’Ousmane Sembène est le père du cinéma africain, ne sommes-nous pas dans un égocentrisme qui semble dire que les autres ne sont pas africains. Je voudrais que nos chercheurs, nos historiens travaillent sur ce sujet pour nous apporter la vérité. Moi, je crois savoir que le cinéma maghrébin est l’ancêtre du cinéma africain (l’Afrique noire ndlr)». Et pour Bonaventure Assogba, directeur du Fapa, c’est le caractère panafricaniste d’Ousmane Sembène qui motive l’honneur qu’on lui fait en le désignant comme le père du cinéma africain. À sa suite Jemima Catrayé, a restitué l’entièreté de la phrase ‘’ Ousmane Sembène est le père du cinéma africain, tourné en Afrique’’ du documentaire qui lève dès lors toute équivoque sur cette appellation. « Je me réjouis du fait que Paulin Vieyra soit enfin revendiqué par les Béninois car on dit Paulin Vieyra le Sénégalais. Le jour où j’ai été en présence d’Ousmane Sembène pour la 1ère fois, il m’a acceptée comme étant la fille de Paulin Vieyra. Paulin Vieyra a sa place dans le cinéma africain et c’est à nous objecteurs de conscience de remettre les choses à leur place. Paulin Vieyra est le précurseur du cinéma africain et pour votre gouverne, dans quelque mois, son fils viendra au Bénin », précise Jemima Catrayé.

Source : J’aime la Culture


Source : Matin Libre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here