Hoefa au sujet de sa carrière : « …Ce n’est pas...

Hoefa au sujet de sa carrière : « …Ce n’est pas facile pour une femme d’émerger dans le milieu du showbiz»

0
PARTAGER

Les notes tradi-modernes et africaines sont pour la chanteuse-guitariste-styliste de mode Alofa Adjoa Ahoefavi alias Hoefa, un coupon d’inspiration de rêve d'un dialogue musical autour d’une Afrique diversifiée dans sa grandeur sociale, culturelle. La chanteuse-styliste espère découvrir l’univers artistique africain et du monde dans les jours à venir, avec la sortie très prochainement  de son tout premier opus de six titres, et de sa ligne vestimentaire.

En peu de mots, présentez-nous Alofa Ahoefavi

A l'état civil, on m'appelle Alofa Adjoa Ahoefavi, mon nom d'artiste est Hoefa, artiste chanteuse-guitariste et styliste de mode, âgée de 27 ans,  mère d'une fille.J’ai démarré la musique à l'âge de 12 ans dans une chorale à Lomé (Togo) tout en ayant pour parrain artistique Freddy Massamba à Cotonou. Plus tard j'ai eu l'opportunité d'apprendre la musique sous la couverture de ce dernier, avec qui j'ai réellement plongé dans la chose musicale. Je souligne en passant que j'ai travaillé avec des acteurs artistiques et culturels comme Ray Lema qui était un proche de mon parrain, l'Institut français de Cotonou, et bien d'autres. J’ai également participé à des formations, telles que la formation en vocalise du Festin Vocal avec Freddy Massamba. J’ai participé aussi à divers festivals à savoir la fête de la musique à Lomé (Togo), au concert pour la révolution à Ouagadougou (Burkina-Faso) et bien d’autres.

Comment décris-tu ton album à venir…et ton single actuellement sur le marché?

Mon premier album, tiendra d’abord compte des rythmes traditionnels du Bénin  et du Togo à la base, mais sera varié sur des airs classiques de jazz et option festival. Il traitera  des faits sociaux, comme la violence faite aux femmes africaines c’est-à-dire ce que nous vivons chaque jour en tant qu'individu dans nos divers maisons et foyers.Voilà brièvement ce que je peux chanter dans mon premier album, quant au single qui s’intitule « Africa », il traite des thèmes relatifs aux beaux paysages africains  dans sa diversité culturelle. Je vais essayer de les raviver, tout en lançant un appel aux peuples d’Afrique que nous avons tout sur notre continent,pourquoi  le déserter

Qui est ton modèle dans la musique africaine et pourquoi ?

Ben! Et oui, j'ai beaucoup de modèles, Bella Bello la togolaise que j'affectionne particulièrement lorsqu’elle chante, car on sent en elle qu'elle vit ce qu'elle chante. Avec Bella Bello, j'ai compris qu'on peut mieux véhiculer ce qu'on vit. Ensuite Angélique Kidjo, pour sa rage sur scène, son énergie dans ses chansons, à l'image des amazones, l'incarnation vraie de nos reines, non seulement béninoises mais africaines.

Des projets dans un futur proche?

Juste la participation à des festivals, salons et concerts en cours, en attendant la confirmation, je m'en arrête là.  Je peux dire déjà merci à toute la presse africaine qui m'accompagne dans mes réalisations, en particulier la presse béninoise qui abat un travail énorme pour l'imposition de l'art et la culture africaines. Mais, moi Hoefa pour le moment, je compte sur mes propres forces et la gloire divine pour arriver au succès.Et je profite juste pour demander à l’Eternel des Armées de vous bénir afin que vous bénéficiiez autrement des fruits de vos valeureux efforts. A tous ceux qui aiment ce que je fais, qui ne cessent de m'appeler, pour m'encourager, prier pour moi, soyez présents à mes shows cases et concerts, bref mes fans  et mon manager c'est le moment de vous dire merci. Toute ma gratitude va à l'endroit de tous ceux qui, la tête baissée travaillent avec moi, simplement parce qu'ils croient en moi. Je crois aussi à l’élévation et à l'imposition de l'art et de la culture du Bénin et du Togo qui feront parler d'eux non seulement à travers la voix d’Alofa Adjoa Ahoefavi, mais aussi par des milliers d’icônes béninoises et togolaises. Telle est ma prière.

Propos recueillir par Kamar ADJIBADE


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE