Gauthier Renaud Godonou au sujet du Festico 2016 : « Avec la...

Gauthier Renaud Godonou au sujet du Festico 2016 : « Avec la présence d'une vingtaine de troupes et de compagnies de théâtre… »

0
PARTAGER

Après notre article sur le festival international de théâtre social (Fitso) son   promoteur Gauthier Renaud Godonou, revient sur d’autres détails relatifs à l’événement. L’acteur culturel dévoile la particularité de l’édition 2016 et annonce la programmation. Le festival itinérant de théâtre social est un festival qui Porte sur des thématiques sociales et qui vise à amener le spectacle vers les spectateurs à savoir les marches, les espaces publics les universités, les écoles, etc.

Matin Libre : Parler nous du festival.

Gauthier Renaud Godonou : Le Benin regorge aujourd’hui plusieurs festivals logés pour la plupart dans la partie méridionale de notre pays. C’est justement dans le souci de désengorger et de permettre aux autres localités d'abriter aussi d'évènements culturels que le festival international de théâtre socialest organisé pour le compte de cette année dans la partie septentrionale de notre pays. Et Parakou étant la ville Carrefour du nord Benin, elle a été choisie pour abriter les manifestations de cette édition-ci.

Quels sont les espaces prévus à cet effet ?

Trois lieux à savoir la place Bio-Guerra, le marché Tchakatibam et l'esplanade de la maison des jeunes de Guema ont été retenus pour accueillir le festival qui se tiendra du 26 au 28 août 2016

La particularité et la programmation de cette édition

Il y aura la participation  d'une vingtaine de troupes et de compagnies de théâtre et de danse. Une soirée concert live de clôture est programmée avec l’artiste griot du septentrion Kalamoulaï.

Qui est Renaud Godonou ?

Je suis Godonou Renaud Gauthier, ingénieur en management de la culture et du tourisme. Doctorant en droit international économique (interface commerce/culture), je m’intéresse également à la comédie. Je suis membre du conseil d’administration de l’Ensemble artistique national et président de l’association culturelle Kokari. Je suis aussi  le 2ème vice-président de l’AMACAB, et membre du réseau international des juristes pour la diversité culturelle

Codjo Donatien SODEGLA


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE