Fitheb 2016 : La grosse vague des spectacles d’attraction s’éclate

Fitheb 2016 : La grosse vague des spectacles d’attraction s’éclate

0
PARTAGER

(La cible visée atteinte)
 Une série de spectacles d’attraction s’est déroulée un peu partout dans la ville de Cotonou,hier, lundi 21 mars 2016. L’initiative s’inscrit dans le cadre des activités périphériques au festival international de théâtre du Bénin(Fitheb).Les artistes danseurs, chanteurs et comédiens, sur instigation du Directeur de l’institution Erick-Hector Hounkpè, ont pris d’assaut quelques terre-pleins centraux pour donner,à travers l’exercice de leur art, de la visibilité au festival qui démarre sous peu. Ainsi, quatre sites à savoir : l’espace environnant le passage supérieur de Houéyioho, le carrefour Ste Cécile, la place Lénine à Akpakpa  et Calvaire à Fidjrossèont été retenus pour abriter lesdits spectacles. Pour des raisonsd’ordre administratifcelui qui devrait se tenir à la place Lénine a été délocalisé au siège du Fitheb. Néanmoins, la situation n’a en rien émoussé de l’ardeur des artistes et mieux l’effet de leur prestation s’est fait sentir avec ferveur. L’installation de la compagnie artistique ‘’Toffodji’’ avec quelques coups sur les tambours et des pas esquissés ont suffi pour voir l’alentour du Fitheb bondé d’une foule hétéroclite faite de Zémidjanman, d’écoliers et élèves visiblement sortis des cours, des vendeurs ambulants et d’autres personnes venues savourer du spectacle qui s’offrait en plein air. Les démonstrations de l’échassier (Kpodjiguèguè) et des danseurs faisaient déchaîner les passions et l’enthousiasme.L’engouement a battu son plein et chacun y allait de son commentaire et de ses appréciations. Ceux qui ne sont réellement pas imprégnés de l’occasion d’un tel spectacle s’acharnaient à en savoir davantage. Et à l’explication, le geste des doigtsrégulièrement pointés vers la bâche frappé à l’effigie du Fitheb attachée au mur, permettait aux uns et aux autresde s’informer le plus rapidement possible et de faire économie d’énergie pour mieux se concentrer sur ce qui se passait devant eux.

Teddy GANDIGBE

Ils ont dit


Paulin Kintonou, acteur comédien
En fait je fais partie du comité d’organisation, plus précisément je suis à la programmation. Et permet moi de te dire que je viens de l’échangeur de Houéyiho où le magicien slameur Thibaut Adotanou et la compagnie Ishola ont presté. Je vous assure que tout comme ce que vous voyez ici au Fitheb, la ferveur était au rendez-vous avec en clé une marée humaine.Pour moi l’objectif est déjà atteint, puisque la visée principale de ces spectacles c’est l’attraction du public et je crois que ce à quoi nous assistons n’a pas un autre nom.
 
Houéssovou Diègue, spectateur
Moi je suis très séduit par tout ce qui se passe ici. Je sais que c’est pour annoncer le Fitheb que les artistes se sont mobilisés comme ça. La bâche au mur l’indique bien. Tout ce qu’ils sont en train de faire pour l’épanouissement de notre culture c’est à saluer. Le théâtre a perdu de toute sa valeur et je pense que c’est une belle manière d’inviter la population autour et de leur redonner le goût.
 
Damon Joseph, agent de sécurité spectateur
Je pense que pour ce que je vois c’est le festival du théâtre qui veut commencer. Vraiment nous sommes contents de cette manière de nous annoncer l’approche d’un tel événement. C’est original. Vous entendez les acclamations non. C’est la preuve que nous sommes contents. Et nous demandons aux autorités de continuer dans cette même lancée.

Propos recueillis par Teddy GANDIGBE

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE