Fête de l’Aïd-el-Fitr 2016 : Sous le sceau de la piété à...

Fête de l’Aïd-el-Fitr 2016 : Sous le sceau de la piété à Akpakpa

0
PARTAGER

Les fidèles musulmans ont fini, mercredi 6 juillet, les moments de jeûne et de privations. C’est dans ce cadre qu’ils ont célébré l’Aïd-el-fitr, qui marque la fête du Ramadan. Ceux d’Akpakpa ont été également au rendez-vous à la place Idi Sobetex de la localité.

Finis, les moments de privations, faits de jeûne, de prières intenses et d’interdiction de loisirs tous azimuts. Place maintenant à la reconnaissance à Allah, le Miséricordieux pour ses grâces infinies durant le carême. A la place Idi d’Akpapka, mercredi 6 juillet, la mobilisation était grande. Enfants, jeunes, vieux et personnalités ont rallié en un temps record l’espace dédié à la prière commémorative du Ramadan.

Aux environs de 10heures, l’imam Ibourahima Ousmane, fait son apparition. Commence alors la grand-messe, appelée’’ Hotuba’’ en yoruba, qui durera une trentaine de minutes. A cet instant précis, que d’invocations n’ont pas été formulées à Allah !
«Gloire à Dieu! Quelles ont pris fin, toutes ces séances de prêches et ces assises de transmission du savoir coranique! Gloire à Dieu ! Que de belles formations spirituelles ont été reçues par les âmes durant le mois de Ramadan», remercie l’imam. Il explique que le but visé par Allah en prescrivant le jeûne du mois de Ramadan est la piété.

Trois catégories de jeûnes

Le jeûne du mois de Ramadan se divise en trois catégories, précise l’imam. La première, détaille-t-il, est relative au jeûne mal observé. Il prend en compte une partie de la communauté qui se livre à des actes blâmables, durant la période. La deuxième catégorie de jeûne concerne le jeûne bien accompli. Il s’agit du « jeûne de ceux qui s’abstiennent de tout acte de turpitude et fournissent des efforts dans l’accomplissement des bonnes œuvres». La troisième catégorie concerne le jeûne de l’excellence et s’applique à ceux qui se soumettent totalement à Dieu. Cette catégorie est considérée comme l’étape de la perfection dans la piété.
Insistant toujours sur le sens de la piété, El hadj Ibouraïma Ousmane, a rappelé aux fidèles quel doit être leur comportement une fois le carême terminé. A l’instar du prophète Saw, il les a exhortés à adopter de bonnes attitudes de haut niveau de piété, en essayant de raffermir leur foi. Avant de mettre un terme à la prière, il a invoqué Allah d’accepter leurs jeûnes et prières, en effaçant leurs défauts et péchés. L’imam a également dédié la prière du Ramadan au peuple béninois et à ses dirigeants à divers niveaux. « Qu’Allah répande sur le Bénin les bénédictions de ces jours d’adoration, en commençant par le gouvernement et son chef, le président Patrice Talon, au plus simple des citoyens, afin que la paix, la prospérité et la quiétude règnent dans notre pays», a-t-il souhaité.
Le jeûne étant désormais terminé, place maintenant à la réjouissance. Mais pas d’excès ni de débauche, prévient-il. « Continuez chers frères et sœurs, à faire preuve d’altruisme, d’affection et d’attendrissement envers les démunis comme vous en aviez fait tout au long de mois de Ramadan», a-t-il conseillé.

Impressions de quelques personnalités

Soumanou Moudjaïdou, ancien ministre du Commerce: « Le mois de Ramadan s’est achevé, mais la religion demeure. Il faudrait que nous puissions rester en communion de prière pour la paix dans notre pays. J’ai prié pour la quiétude, la paix et la prospérité au Bénin».

Modeste Toboula, préfet du Littoral: «Le Littoral regorge d’une forte communauté musulmane. Le chef de l’Etat nous a envoyé dire à cette communauté qu’il est de cœur avec elle, que son gouvernement est prêt à l’accompagner pour ses différents projets, dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations. Dans un autre registre, la question de la sécurité est un grand défi. De ce fait, nous comptons beaucoup sur nos frères musulmans pour réussir ce challenge ».

Maryse ASSOGBADJO

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE