Festival International du Théâtre du Bénin : lancement officiel de la 13e...

Festival International du Théâtre du Bénin : lancement officiel de la 13e édition, ce jour

0
PARTAGER

Ce jeudi 24 mars 2016, deuxième journée pour le Festival international du Théâtre du Bénin (Fitheb). Ouvertes le 23 mars dernier, les manifestations officielles seront lancées ce jeudi par l’autorité en charge de la culture au Bénin, Monsieur Paul Hounkpè. C’est sur l’esplanade intérieure du stade de l’Amitié Mathieu Kérékou que le comité d’organisation présidé par Erick-Hector Hounkpè a installé le village devant abriter les hostilités qui dureront plus d’une semaine au Bénin.

Du 23 au 31 mars 2016, le plus grand Festival international du Théâtre du Bénin (Fitheb) s’installe au Bénin. C’est ce jeudi que la 13e édition va ouvrir ses portes pour le bonheur des populations. Le comité d’organisation présidé par Erick-Hector Hounkpè, actuel directeur de la biennale lance les hostilités officielles ce jeudi au village du Fitheb situé sur l’esplanade intérieure du stade de l’Amitié Mathieu Kérékou. Tous les soirs, le public est invité durant tout le festival à suivre en live la prestation des groupes folkloriques prévus à cet effet. Cinq villes abritent les manifestations pour la 13e édition. Il s’agit de Cotonou, de Porto-Novo, d’Abomey, de Parakou et de Lobogo. Comme d’habitude, le Festival international de théâtre du Bénin se déroule avec la présence des artistes béninois et étrangers. Mais cette fois-ci, des innovations sont prévues. Fitheb 2016 débutera par une table ronde qui s’articulera autour du thème « 25 ans de Renouveau Démocratique, 25 ans de Fitheb ». De même, la 13e édition de Fitheb verra beaucoup plus de musiques traditionnelles et moins de musiques modernes. Mais avant le démarrage, il y a aura un « Pré Fitheb » qui consistera à donner des animations d’attractions qui seront déployées sur les places publiques particulièrement à Cotonou pour annoncer l’événement. L’édition de 2016 qui fête ses 25 ans coïncide avec les 25 ans de vie démocratique au Bénin. Le festival vient alors avec beaucoup d’innovations. « Le Fitheb Djononhi ». C’est une manche des manifestations destinées aux créations locales à vendre aux étrangers qui feront le déplacement de Cotonou. Mais avant ce volet, des ateliers de réflexion sont prévus. Il y a notamment une table ronde au cours de laquelle le thème de la biennale intitulé « Théâtre, démocratie et développement au Bénin et en Afrique » sera débattu par des spécialistes de la question. Le second axe majeur que prend en compte ce budget global, c’est ce que la direction baptise « Le Fitheb Houéhi ». Il s’agit du Fitheb migratoire. Tout au long de l’année, des acteurs du théâtre béninois vont pouvoir faire tourner leurs spectacles. Chaque dernier week-end du mois, en effet, au moins trois spectacles locaux seront diffusés dans des localités bien précises et ce, de manière tournante pour permettre aux populations de vivre réellement le Fitheb. En dehors de cette innovation, il y a également le Fitheb dit  » des enfants ». Il est prévu, dans ce cadre, selon les explications du directeur du Fitheb, la formation des élèves du primaire à la création de spectacle. Et pour y arriver, dans chaque département, deux écoles (une publique et une privée) seront choisies pour accueillir les formateurs. Une fois la formation achevée, ces élèves vont créer leurs propres spectacles sous le contrôle des formateurs. Ils seront par la suite mis en compétition. Les écoles lauréates seront donc primées. Et à la veille de la fête de fin d’année, les meilleurs spectacles retenus par le jury seront présentés au siège du Fitheb avec à la clé, la distribution de cadeaux aux enfants.

Emile AGBO

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE