Expositions d’œuvres photographiques de fous : Louis Oké-Agbo met l’art au service...

Expositions d’œuvres photographiques de fous : Louis Oké-Agbo met l’art au service de la santé mentale

0
PARTAGER

Des photos des personnes mentalement malades vulgairement appelées fous sont exposées à la Place Bayol de Porto-Novo. L’initiative émane de l’Ong Vie et Solidarité en collaboration avec l’Office du Tourisme, une structure sous tutelle de la mairie de Porto-Novo. L’exposition itinérante qui s’étend jusqu’au 22 mars prochain a été lancée lundi 15 février par le deuxième adjoint au maire de Porto-Novo, Dr François Ahlonsou.

Des œuvres photographiques de malades mentaux exposées sur la place publique comme si on était à une foire. L’initiative est originale. Il faut vraiment être Louis Oké-Agbo, président de l’Ong Vie et Solidarité pour l’entreprendre. Ces œuvres sont en exposition à la Place Bayol de Porto-Novo. Pour Louis Oké-Agbo, son initiative vise à rappeler à la conscience collective que les malades mentaux sont des êtres humains, des frères et sœurs à nous. Et par conséquent ils ont besoin de notre affection et surtout de notre accompagnement dans le cadre du processus de leur rétablissement sanitaire. L’exposition vise en d’autres termes à déstigmatiser la maladie mentale et à inviter le public à se résoudre à changer d’attitude vis-à-vis de cette catégorie de personnes. Le titre de l’exposition en dit d’ailleurs long. Elle est intitulée «Wagninnan» qui signifie en fon «l’Amour». Car, pour Louis Oké-Agbo, tous les hommes sont de potentiels candidats à la folie. L’homme dit connaître très bien ce milieu étant lui-même animateur d’ateliers d’art avec les malades mentaux du centre psychiatrique de Jacquot à Cotonou. La vingtaine de photos de fous exposées ont été prises, à en croire l’initiateur, entre 2010 et 2015 sur l’ensemble du territoire national notamment Porto-Novo, Ouidah, Cotonou, Abomey, Natitingou et Parakou. Certains des malades mentaux seraient décédés. L’exposition qui a démarré par Porto-Novo se veut itinérante. Elle s’étend jusqu’au 22 mars prochain aux autres villes comme Cotonou, Ouidah, Abomey et Bohicon, a expliqué Louis Oké-Agbo.

Procédant au lancement officiel de l’exposition, le deuxième adjoint au maire de Porto-Novo, docteur François Ahlonsou a salué l’initiative de l’Ong Vie et Solidarité. Médecin de formation, il a mis l’accent sur les causes et les manifestations de la folie. Et les personnes atteintes de cette maladie méritent notre assistance. Elles ne doivent pas être marginalisées. L’amour constitue aussi un important médicament qui peut soulager l’homme dont le mental est perturbé. Docteur François Ahlonsou a invité toute l’assistance à accorder une attention particulière aux personnes qui traversent des moments difficiles dans leur entourage afin d’éviter pour ces dernières, la destruction de leur état mental et psychique¦

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE