Entretien avec l’artiste slameur ‘’Sèmèvo l’enfant noir’’ : « … je suis véritablement...

Entretien avec l’artiste slameur ‘’Sèmèvo l’enfant noir’’ : « … je suis véritablement de retour sur la scène »

0
PARTAGER

Un temps la mort est intervenue dans le cours de la vie artistique de l’artiste Slameur Sèmèvo l’enfant noir. Cela était dû à la maladie qui, en son temps, a fait couler beaucoup d’encre et de salive dans le paysage artistique béninois. Mais aujourd’hui, fort heureusement, l’artiste est de retour et pense renouer avec ses activités malgré sa convalescence, puisqu’il garde encore la béquille. Il en parle.

De retour sur la scène après un long moment de silence dû à votre santé qui a été un peu dégradée, que devient Sèmèvo le slameur ?

L’actualité de Sèmèvo c’est déjà de commencer par informer les gens je suis véritablement de retour sur la scène. Et quand je fais le point de tout ce qu’ils m’ont apporté comme aide financière et morale je pense que cela mérite que je dise merci à tous ceux qui de près ou de loin m’ont accordé leur attention en ces moments de douleur. Actuellement je pense attaquer mes projets.

Bien sûr parlant de projet, il y a déjà un qui est imminent. Parlez-nous-en ?

Il s’agit déjà de procéder à une sélection de slameurs béninois pour une compétition qui va se dérouler au Togo. Là-bas, les trois qui vont tirer leur épingle du jeu ici, affronteront les togolais qui auront eux aussi passé le cap de la présélection. Finalement, Le premier de ce challenge prendra un billet pour Mens en France pour aller représenter l’Afrique francophone comme Djamil l’année dernière dans une grande rencontre de slam.

Ce sera précisément quand ?

Pour la dernière étape au Togo, ce sera le 17 mars prochain.

Autres choses que vous auriez aimé aborder ?

Personnellement je m’apprête à lancer un single pour bientôt.Ça s’intitule lettre ouverte au président. C’est un morceau qui parle au prochain locataire de la Marina. Le 06 avril prochain le clip sera lancé dans la maison des vierges à Vèdoko.

Teddy GANDIGBE

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE