Deuxième degré de formation sur le théâtre organique : Alfred Fadonougbo dans...

Deuxième degré de formation sur le théâtre organique : Alfred Fadonougbo dans la vision d’un théâtre propre et sain

0
PARTAGER

L’association ‘’Igbala’’que dirige l’acteur comédien Alfred Fadonougbo a initié depuis l’année dernière un atelier de formation à l’intention des jeunes acteurs comédiens qui ont déjà fait au moins trois ans de chemin dans le monde théâtral. Ce  séminaire relatif à l’initiation à la pratique du  théâtre organique, est séquencé en trois volets. C’est donc le deuxième palier que la comédienne Carole Lokossou, directrice de la formation sur le projet, a démarré avec les stagiaires hier, lundi 02 août, à l’auditorium du Fitheb. Dès l’entame de la séance, il fallait évaluer le niveau d’assimilation des stagiaires par rapport aux acquis du premier volet de la formation qui s’est déroulée l’année dernière au même endroit. « Pour avoir expérimenté ce que j’ai appris, j’ai constaté que sur la scène mon expression corporelle plonge le plus souvent mon expression vocale. Et à chaque prestation, je m’offusque quand les spectateurs me reprochent à la fin du spectacle qu’ils me reçoivent à peine. Dans un autre sens je me réjouis du fait que j’ai senti que j’ai pris du poids après quelque temps de pratique physique sur scène » témoigne Bienvenu Rolly Godjo. Et à la formatrice d’intervenir, « tu ne devrais pas prendre mal. C’est normal que tu vives une telle situation. Autrement, il se poserait un problème ». À la suite de ce débriefing, celui qui rattrape la formation en cours comprend aisément ce que c’est que le théâtre organique. Il s’agit d’une forme de pratique de l’art dramatique qui pousse l’acteur comédien vers la perfection, et ceci dans tous les paramètres d’une prestation scénique.Et c’est à cela qu’Alfred Fadonougbo, Carole Lokossou, Farouck Abdoulaye, Méchac Adjaho s’attellent sur cette formation qui va bientôt accueillir sa deuxième promotion de stagiaire.

Teddy GANDIGBE


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE