Déroulement de ‘’King Voice 2016’’ : Stop et fin, Nagbo Abel...

Déroulement de ‘’King Voice 2016’’ : Stop et fin, Nagbo Abel sort grand vainqueur

0
PARTAGER

Le projet de promotion des jeunes talents de la musique africaine dénommé ‘’King Voice’’ a plié son plateau dans la nuit du Samedi 23 juillet 2016 à la salle rouge du palais des congrès de Cotonou. Le verdict du jury proclame sacré vainqueur le candidat Nagbo Abel.

L’année 2016 lui a doublement souri. Il venait  de décrocher avec brio son baccalauréat et pour avoir pris le risque de participer à l’aventure de ‘’King Voice’’, son talent a payé et le chèque de un million de Franc CFA lui est revenu de droit. Lui, c’est Nagbo Abel. Un vaillant candidat du projet ‘’King Voice’’ dont le promoteur est l’emblématique King Mensah, la coqueluche togolaise de la musique. Le parcours a été long et rude. Puisqu’aux premières primes, il fallait voir chacun des participants, à ce concours de détection des talents, se débattre comme un diable dans le bénitier. Surtout au deuxième round  qui allait dégager les cinq finalistes qui se sont mesurés samedi, la bataille vocale a étincelé dans l’air.  Et la tension, lors de la finale, a encore monté d’un cran surtout lorsque chacun des candidats réalisait à l’esprit qu’il était face à son destin. Tous les atouts et arguments artistiques ont été exposés. La candidate Malvina Tchibozo, avec sa caisse vocale dans l’abdomen a hérissé les poils du chaleureux public en naviguant à volonté entre le grave et l’aiguë. Narcisse Kininnon, que la foule appelle affectueusement le pasteur, était en live dans le rythme reggae sur son propre tire ‘’Jésus a tout changé’’. Et là, le talent a été également à fleur de peau quand il entonne le refrain avec sa voix envoutante de Gospel. Il en est de même pour Bénédicta Aho et Kalhed Kelani qui a occupé la deuxième place de la compétition. Mais, dans tout le spectacle, l’impressionnant, c’est Abel Nagbo. Un talent immaculé. Voilà le type de candidat qui réussit avec une facilité incroyable à naviguer entre plusieurs rythmes et plusieurs gammes vocales sur un même morceau, avec à la clé,  une aisance dans l’occupation scénique et la conduite de l’orchestre. Il avait tenu en haleine le public et son spectacle était simplement agréable. Il faut souligner que cette initiative s’inscrit dans le cadre de la célébration des vingt ans de carrière de son promoteur, King Mensah, qui entend se battre pour rééditer le projet afin d’assurer et renouveler l’offre musicale béninoise et africaine en général sur l’échiquier international.

Teddy GANDIGBE


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE