Concours d’art oratoire « millemots vox »:La FSA leader en attendant les demi-finales.

Concours d’art oratoire « millemots vox »:La FSA leader en attendant les demi-finales.

0
PARTAGER

Une semaine après son lancement, la deuxième journée du concours
d’art oratoire « Millemots Vox » a eu lieu le samedi 7 mai 2016, à
l’amphithéâtre Houdégbé de l’Université d’Abomey-Calavi. Au bout de
trois heures de compétition, la FSA à ravi la première place à PIGER et la
FLASH, dernière au classement général, a été éliminée.

L’enjeu était de taille ce samedi pour le concours d’art oratoire « MilleMots

Vox ». Au terme de la deuxième journée, l’une des sept équipes en

compétition allait être éliminée. Bien évidemment, les candidats ont

rehaussé le niveau de la compétition pour ne pas passer à la trappe, devant

un public qui a fait le plein de l’amphithéâtre « HOUDEGBE » de l’Université

d’Abomey-Calavi. Les thèmes proposés aux équipes étaient aussi relevé.

Ainsi :

- HECM a planché sur le sujet : Que pensez-vous de cette affirmation :

« Un peuple libre est un peuple sans justice »

- ESGIS : Quelle différence faites-vous entre la religion et le spirituel ?

Quelle est la place de chacun dans le développement du pays ?

- FSA : « le TIC, un danger pour les pays africains ou un outil de

développement ?

- UCAO : « X+Y= Développement, les variables sont : production locale,

consommation locale, importation, exportation ».Résolvez l’équation.

- ENAM : « Quelle relation faites-vous entre la culture et le produit

intérieur brut d’un pays en voie de développement ? »

- FLASH : « Quel est le rôle de la diaspora dans le développement d’un

pays ? »

- PIGER : « Que pensez-vous de la fuite des cerveaux à travers les

bourses d’études » ?

Comme lors de la première journée, chaque équipe composée de trois

candidats dont au moins une fille, a eu dix minutes pour exposer et surtout

convaincre le jury. Ce dernier les a notés sur la gestuelle, la diction,

l’intonation de la voix, l’éloquence, la pertinence des idées et l’utilisation

des figures de style.

A la fin, le jury présidé une fois encore par M. Joël ATAYI GUEDEGBE, expert

en gouvernance, assisté de M. Florentin NANGBE, enseignant-chercheur en

sociologie à l’Université d’Abomey-Calavi et de M. Harry Viderot, Docteur en

management et politique internationale, a rendu son verdict. La FSA vient

largement en tête avec 53,5 points sur 60, suivi de l’UCAO (49points),

PIGER (48,5 points). Ensuite viennent ESGIS (44 points) , FLASH (43,5

points), ENAM (42 points) et HECM (40 points). Néanmoins, ce n’est pas

HECM qui a été éliminé, mais plutôt la FLASH car il fallait cumuler les

résultats de ce samedi à ceux de la première journée. A ce jeu des calculs, la

FSA reste en tête, suivi de PIGER, de l’ESGIS, de l’ENAM de l’UCAO, de HECM

et de la FLASH. La compétition va se poursuivre samedi prochain avec la

première phase des demi-finales entre PIGER, UCAO et ENAM. Ce sera

toujours à l’amphithéâtre HOUDEGBE de l’UAC. La meilleure des trois

équipes sera qualifiée pour la finale. Qui des trois équipes décrochera son

ticket pour la finale ? Le rendez-vous est donc pris pour samedi prochain.

Thème à développer lors des demi-finales : QUI EST RESPONSABLE DU

DEVELOPPEMENT D’UN PAYS ? EST-CE LE CHEF DE L’ETAT, LE

GOUVERNEMENT OU LES CITOYENS ?

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE