Accueil Culture

Célébration de la fête de la musique au Bénin : Aucune manifestation officielle n’a marqué l’édition 2017

0
PARTAGER

Plus qu’une honte historique jamais connue par le passé, le Gouvernement du Nouveau Départ continue d’étaler ses tares à redonner vie à la chose culturelle au Bénin, près de 15 mois après avoir pris le pouvoir. Du nord jusqu’au sud, en tout cas, dans toutes les 77 communes que compte le Bénin, aucune manifestation officielle n’a marqué, même d’un petit son de cloche, la fête de la musique, le mercredi 21 juin dernier. Entre incapacité notoire, manque de volonté manifeste et mauvaise foi, le Ministre du tourisme et de la culture, Ange N’Koué semble bien être décidé à étouffer dans l’œuf, le génie du monde artistique et culturel qui, à peine, commençait à donner une lueur d’espoir à l’échelle internationale. Mercredi 21 juin dernier, pendant que les pays limitrophes du Bénin respiraient à foison à travers de grands spectacles dignes du nom organisés par leurs Gouvernements respectifs, c’était à l’exercice d’une simple lecture de discours riche de promesses comme à l’accoutumée que notre cher Ministre de la Culture Ange N’Koué s’est livré. Si ce n’était l’ORTB Télévision, la chaîne du service public qui, grâce à un concert animé par son orchestre « Les Super Odivi » enregistré 48 heures avant (lundi 19 juin 2017) puis diffusé le mercredi 21 juin 2017 et quelques autres maigres spectacles organisés par d’autres structures privées pour sauver les apparences, même le Béninois lambda n’aurait pas su qu’une quelconque « fête de la musique » est célébrée chaque 21 juin.

Et pour justifier son péché ignoble, le Ministre du tourisme et de la culture Ange N’Koué s’érige derrière les soit disant « réformes dans le secteur culturel » pour plomber la lumière qui devrait jaillir et porter déjà loin l’industrie culturelle made in Bénin. Et pendant ce temps, à chaque fin du mois, l’autorité perçoit son salaire contre des efforts que même lui, ne peut justifier.

L. H.

Source : aCotonou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here