Atelier de formation des journalistes culturels : L’Ajcb dans la démarche de...

Atelier de formation des journalistes culturels : L’Ajcb dans la démarche de spécialisation et du professionnalisme

0
PARTAGER

(Une trentaine de Journalistes à l’école de l’approche théâtrale)
L’association des journalistes culturels du Bénin présidé par Fortuné Sossa a initié, à l’intention des journalistes culturels d’ici et d’ailleurs, une séance de renforcement de capacités sur la critique des arts de la scène. Mercredi 13 juillet 2016, l’espace culturel Artisttik Africa a accueilli les stagiaires admis à ce séminaire de formation qui est prévu pour durer trois. « L’un des objectifs de l’association des journalistes culturels du Bénin, est d’œuvrer à la spécialisation des journalistes culturels à travers divers modules de formation. Dans ce cadre s’inscrit l’atelier de formation sur la critique des arts de la scène que nous démarrons ce jour grâce à l’appui du Fond d’aide à la culture. Chers participants, c’est donc une obligation pour nous de vous réunir ce jour afin de susciter en vous une spécialisation pointue en critique de théâtre », mentionne le président de l’Ajcb avant de faire savoir que ce qui est attendu des stagiaires accueillis à cette formation est qu’à la sortie, qu’ils ne se contentent plus d’informer juste. Dans cette perspective, les stagiaires recevront les armes et astuces de l’observation et de l’interprétation des spectacles de théâtre. « La formation entend être très andragogique avec la maïeutique socratique au cœur de la technique  pédagogique », martèle Fortuné  Sossa pour pointer du doigt la qualité de tout ce qui se passera au cours de ce séminaire. Et parlant de qualité, les formateurs conviés n’en manque pas. La première séance a accueilli deux modules de conférence donnée par les journalistes consultants Serge David Zouémé et Jean-Discipline Djimanssokou. Ils ont reçu l’appui du conseiller à la Haac et ancien Journaliste critique d’art Pascal Zantou et Kokouvi Eklou. Dans le rang des participants, il est à noter que plusieurs  pays de la sous-région ont été représentés à ce séminaire. Entre autre, le Togo, le Niger, le Cameroun et le Burkina Faso.

Teddy GANDIGBE         


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE