Atelier de formation à Abomey-calavi : Le facto priorise la santé des...

Atelier de formation à Abomey-calavi : Le facto priorise la santé des acteurs culturels

0
PARTAGER

En prélude à l’édition 2016 du Festival des Arts,des Cultures et Tourisme « Toffo 2016 », la maison d’accueil SainteAnouarite à Abomey-Calavi a abrité hier, jeudi 16 juin 2016, l’ouverture d’un atelier de formation sur les maladies hémorragiques et l’économie de la culture dans le développement local.

L’association culturelle « Actions Plurielles » a initiée du 16 au 18 juin un atelier de formation en partenariat avec l’Ong Oxfam. Le lancement a eu lieu ce jeudi matin  à Abomey Calavi.Cette formation qui a regroupé des participants venus de Toffo, Houègbo,Cotonou et environs a connu, à son ouverture, la présence de plusieurs acteurs culturels, venus soutenir l’activité. Cette formation est organisée pour sensibiliser les acteurs culturels sur les maladies hémorragiques. De long en large, les représentants de l’ongoxfam sont revenus sur les modes de prévention de ces maladies. Les maladies hémorragiques dont la fièvre hémorragique à virus lassa et la fièvre Ebola sont les deux maladies sur lesquelles les formateurs ont attiré l’attention des participants attentifs pour l’occasion. Les modes de transmissions, les origines et les symptômes de ces maladies ont été passés au peigne fin par les acteurs de l’Ong Oxfam. Les acteurs culturels ont eu l’occasion de poser des questions et des réponses spontanées ont été servies par les formateurs. Selon Jordy Gontran Mègnigbèto, Directeur artistique de l’association plurielle et promoteur du Festival des Arts, des Cultures et du tourisme, cette formation n’est pas le fruit du hasard.Elle vient à point nommé pour combler un vide qui existe depuis des années dans le secteur culturel béninois. Selon lui,les acteurs culturels ont besoin d’être informés sur la santé car,« un acteur en bonne santé, c’est toujours un plus pour l’économie et le tourisme du pays ».Cette formation est entièrement financée par l’Ong Oxfam et prend également en compte d’autres sujets comme  l’impact économique de la culture sur l’acteur culturel et sur la communauté. A noter que ce panel sera développé par le promoteur culturel Brice Bonou.

Codjo Donatien SODEGLA (Stag.)

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE