Abattement du Fonds des art et de la culture (Fac) : Le...

Abattement du Fonds des art et de la culture (Fac) : Le ministre N’Koue dans le viseur des fédérations d’acteurs culturels du Septentrion

0
PARTAGER

Les fédérations d’acteurs culturels du Septentrion sont montées au créneau le samedi 19 novembre dernier. L’objectif du point de presse animé est de dénoncer la destruction du secteur culturel béninois par le ministre Ange N’Koué et son équipe. Les fédérations des acteurs culturels du septentrion s’insurgent contre l’abattement systématique du budget du fonds des arts et de la culture (FAC). Elles disent ne pas comprendre qu’au moment où le budget du ministère de la culture et du tourisme a connu une augmentation, que celui du fonds des arts et culture destiné au financement des activités culturelles et artistiques a été abattu de plus de 50%. Soit de cinq milliards à deux milliards quatre cent. Le comble est que, dans le temps, une nouvelle ligne budgétaire a été créée avec une dotation de cinq milliards et dont la gestion relève du cabinet du ministre. Pour les fédérations d’acteurs culturels du Septentrion, le ministre de la culture est en train de signer l’arrêt de mort de la culture béninoise. La création d’une nouvelle ligne budgétaire est l’expression d’une volonté de distraction des fonds et du blocage du fonctionnement normal du FAC qui se traduit déjà par le blocage du lancement de la saison artistique 2017 par le ministre.

C’est pourquoi, elles exigent que la dotation de la ligne budgétaire de cinq milliards créé soit simplement et purement attribué au budget du fonds des arts et de la culture ; le lancement sans délai de la saison artistique 2017. C’est pour cette raison que les fédérations d’acteurs culturels du Septentrion appellent le ministre de la culture à revoir sa copie pour la bonne marche des activités de son département ministériel. Par la même occasion, elles demandent à tous les acteurs culturels du septentrion et du Bénin de se tenir mobiliser.

Marx CODJO (Br Borgou-Alibori)

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE