A propos de la crise qui secoue le secteur culturel béninois :...

A propos de la crise qui secoue le secteur culturel béninois : Le Ministre Ange N’Koué revient à la charge

0
PARTAGER

(Le jusqu’au-boutisme se profile)
Depuis quelques temps plus rien n’est stable dans le ciel de la culture béninoise. Et dans le viseur, c’est le Fonds d’aide à la culture qui subit le plus grand séisme. Des plaintes s’enregistrent de part et d’autres, des tiraillementsfont surface à tout bout de champ, des audiences se multiplient au cabinet du ministère de tutelle, bref la brouille s’est totalement installée. Mais à qui imputer la responsabilité ? C’est là la grosse interrogation.Dans ce désordre, l’autorité ministérielle, Ange N’koué, tient droit dans ses bottes. « Lorsqu’on prend des textes et qu’on foule soi-même ces textes au pied… je sais que dans un passé récent il y a eu pas mal de choses. Mais ce passé récent est terminé.Je suis arrivé ici j’ai constaté pas mal de dégâts. On a eu des dénonciations de fausses fédérations, de fausses associations. On a toutes les preuves. Donc de grâce que l’on laisse les gens travailler », s’indigne le Ministre Ange N’koué de la situation qui prévaut dans le monde culturel béninois. « Il faut qu’on revoit la position des CA qui ne sont plus en règle », va-t-il ajouter avant de préciser que le décret en date du 07 septembre 2015 met déjà un terme à leur gestion.Et donc il faudra comprendre que le Fonds depuis peu est dans un vide juridique et il est urgent de sauver les meubles afin de remettre les pendules à l’heure.

T.G.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE