95ème Edition du Nonvitcha : Les Xwla et Xwéda en fête à...

95ème Edition du Nonvitcha : Les Xwla et Xwéda en fête à Grand-Popo

0
PARTAGER

A l’instar des chrétiens du monde entier, ceux des départements du Mono et du Couffo vont célébrer du 14 au 16 Mai 2016 la Pentecôte sous la marque particulière du «Nonvitcha».

Les peuples Xwla et Xwéda vont une énième fois, se retrouver à Grand-Popo pour célébrer le Nonvitcha. Il s’agit d’une rencontre annuelle et culturelle qui vise à entretenir et à resserrer les liens naturels de fraternité et de solidarité entre les fils et filles de la région  Xwla et  Xwéda. Par ailleurs, elle a pour vision de faire revivre les valeurs spirituelles, artistiques, folkloriques et historiques propres aux deux communautés sœurs. Ladite manifestation constitue une opportunité qui favorise la définition et la réalisation d’un programme de développement économique social et culturel pouvant assurer un progrès réel de la population dans tous les secteurs, surtout celui touristique. Plusieurs activités marqueront cette édition 2016 qui va connaître la participation d’un nombre important de  personnalités, dont quelques membres de la coalition de la «Rupture» ou du «Nouveau départ», ainsi que des invités de la diaspora. Comme à l’accoutumée, une messe d’action de grâce sera dite pour implorer la bénédiction divine sur les festivités, avant que place ne soit faite aux activités culturelles ainsi qu’au pique-nique prévu pour se dérouler sur  la place de Grand Popo, d’autres lieux. Les peuples Xwla et Xwéda ont choisi depuis plusieurs décennies de célébrer leur aire culturelle le jour de la pentecôte reconnu dans le christianisme comme le jour de la descente de l’esprit saint. A vrai dire cette célébration de la fête de Nonvitcha n’est plus seulement la chose des peuples Xwla et Xwéda, mais plutôt de tout le peuple béninois. C’est ainsi qu’à l’instar de la commune de Grand-Popo qui abrite les manifestations officielles, d’autres communes à l’intérieur du pays organisent des manifestations pour fêter le Nonvitcha, notamment Cotonou, Porto-Novo, Sèmè-Podji et autres.

Kamar ADJIBADE

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE