46e congrès mondial du Cioff à Fiuggi en Italie: Les retombées de...

46e congrès mondial du Cioff à Fiuggi en Italie: Les retombées de la participation de Marcel Zounon pour le Bénin

0
PARTAGER

La participation du directeur de l’Ensemble artistique national, seul représentant de l’Afrique au sein du Conseil d'administration du Conseil international des organisations de festivals de folklore et d'arts traditionnels (Cioff) au 46è congrès mondial est pleine de retombées pour le Bénin. Le pays sera fortement représenté par différentes troupes à de nombreuses manifestations sur le continent et dans le monde.

Les délégués du Conseil international des organisations de festivals de folklore et d'arts traditionnels (Cioff) invités en Italie du 3 au 13 octobre dernier, à l’occasion du 46e congrès de l’organisation ont eu un calendrier très chargé, selon Marcel Zounon, directeur de l’Ensemble artistique national et seul représentant de l’Afrique au sein du conseil d'administration de l’instance. Au total, note-t-il, trois réunions majeures ont été tenues par les délégués, selon leur profil. La première, c’est celle du « Cioff jeune » qui réunit les jeunes de toutes les sessions de l’instance. Le second conclave est la réunion du Conseil d’administration. Et c’est au cours de celle-ci, souffle le représentant du Bénin, que le programme d’activités est apprécié, de même que les nouvelles adhésions, la validation du budget…Il y a enfin l’assemblée générale, l’instance délibérante qui mobilise tous les représentants nationaux Cioff opérationnels, selon ses explications. Au congrès de Fiuggi, 65 pays étaient présents dont quatre pays africains que sont l’Egypte, le Botsawa et le Bénin. D’autres pays comme le Togo, la Côte d’ivoire, le Cameroun, le Kenya n’ont finalement pas effectué le déplacement, faute de visas. Toute chose pour laquelle Marcel Zounon ne cache pas son admiration et surtout sa reconnaissance au ministre en charge de la Culture qui a été d’un soutien déterminant pour sa participation à ce conclave qui rehausse l’image du Bénin et l’importance qu’il accorde à sa culture.
Au nombre des décisions prises en Italie, il y a la décision de la Côte d’ivoire comme pays hôte de la prochaine réunion du Cioff Afrique prévue en décembre prochain, sauf changement de calendrier. Quant à la prochaine session du Conseil d’administration, elle est prévue en mars 2017 à Vienne en Autriche. Le prochain congrès mondial est prévu pour le mois d’octobre 2017 en Indonésie. Autre décision importante, La Russie sera le pays des Folkloriades 2020. S’agissant du congrès 2019 du Cioff, il se tiendra en Turquie.

Que gagne le Bénin ?

A en croire Marcel Zounon, le Conseil international des organisations de festivals de folklore et d'arts traditionnels (Cioff) compte plus de 370 festivals dans le monde. Le Bénin sera présent sur plusieurs d’entre eux au cours des mois à venir. C’est là, l’un des acquis importants ramené au pays par le directeur du ballet national après sa participation à ce conclave. L’Ensemble artistique national est attendu en Italie pour un mois, du 29 juillet au 29 août 2017. Il sera présent dans cinq festivals et prestera dans une vingtaine de villes pour vendre la destination Bénin. Laquelle destination, visiblement bien vendue par lui au cours du 46e congrès mondial du Cioff à Fiuggi en Italie, lui a permis de décrocher aussi pour son pays, une tournée d’un mois et demi pour l’ensemble artistique « Les as du Bénin ». Les troupes Towara et Super anges sont aussi positionnées pour des tournées, a fièrement annoncé Marcel Zounon, de retour au pays.
De la brève escale française qu’il a effectuée sur recommandation de son ministre de tutelle avant de rallier Cotonou, il dit avoir obtenu pour les danseurs et danseuses du ballet national, du Béninois Vincent Harisdos, responsable d’un grand centre de formation en danse en France, un recyclage en danse-thérapie. Cette formation, se réjouit-il, permettra surtout de préserver la santé des chorégraphes contre certains maux qu’ils risquent de développer à la longue, du fait de la longue pratique de la danse. Avec un autre expert en danse, il a obtenu l’installation de deux appareils de relaxation au siège du ballet national, toujours par souci de préservation de la santé de ses poulains?

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE