3ème édition du festival ‘’Mia’’ : L’appel à candidature est lancé

3ème édition du festival ‘’Mia’’ : L’appel à candidature est lancé

0
PARTAGER

(Musiciens, Journalistes et participants attendus sur le site)
Le festival des meilleurs  instrumentistes d’Afrique (Mia) démarre bientôt. En prélude aux festivités, une conférence de presse a été donnée par le comité d’organisation,samedi 06 Août dernier, pour lancer l’appel à candidature. C’était à Bénin Marina hôtel à la salle Ouémé.

Du 26 novembre au 04 décembre 2016 prochain, le Bénin sera, pour une troisième fois, la plaque tournante de la musique en live. Après ses deux premières éditions qui a célébré entre autres gloires de la musique africaine et des caraïbes : Freddy Assogba, Jacob Devarieux, le festival des meilleurs instrumentistes d’Afrique (Mia) plantera son décor pour le compte de sa troisième édition. Ce sera une édition qui va rendre un hommage mérité à celui que tout le monde sait, chevronné sur presque tous les instruments de musique au Bénin, Sagbohan Danialou. Mais en attendant que les podiums ne s’installent et que les projecteurs ne s’allument dans l’enceinte du stade Général Mathieu Kérékou de Cotonou pour cette édition 2016, le site internet dédié au festival attend l’inscription de tous les acteurs qui voudront prendre part aux manifestations. Il s’agit du www.festivalmia.org. Cette grande rencontre organisée pour encourager et valoriser les musiciens instrumentistes d’Afrique regroupe chaque année environ 2500 festivaliers. Et entre eux s’animent plusieurs volets de manifestations dont les concerts, le salon de la logistique, le master classe, des conférence-débats, des tournées régionales de promotion des orchestres des visites touristiques, pour ne citer que ceux-là. « Le festival des meilleurs instrumentistes d’Afrique (Mia) reste une plateforme de formation dans le but d’initier et de renforcer la capacité de 25 jeunes artistes instrumentistes béninois qui s’offriront la chance d’apprendre de leurs aînés », renseigne la plaquette distribuée lors de la conférence, au sujet du master class qui se déroulera pendant une dizaine de jours. « C’est aussi une occasion qui nous permet de distinguer les meilleurs instrumentistes du continent africain », rappelle Edgard Follikoué Djossou, président du festival.Pour le coordonnateur de l’événement,SessiTonoukouin, cette randonnée du festival Mia a déjà enregistré à son palmarès un nombre important d’orchestres palpitants notamment venus du Ghana, du Togo et bien entendu du Bénin. Cette édition réserve plein d’autres surprises et attend la participation massive des uns et des autres.

Teddy GANDIGBE


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE