Accueil Culture

1ère célébration du Vodun sous la Rupture : Talon, le grand absent

0
PARTAGER

Patrice Talon est-il sur les traces de son prédécesseur Thomas Boni Yayi qui, pendant 10 ans, n’a participé à aucune célébration de la fête des religions endogènes ? Pourtant présent sur le territoire national, le Chef de l’Etat n’a été aperçu nulle part hier. Ni à Covè, lieu choisi pour les manifestations officielles, ni à Oudah, sa ville natale où il a quand même pesé de tout son poids pour la réconciliation des deux dignitaires  du culte Vodoun Daagbo Hounon Tomadjrèhoukpon II et Hounon Hounan II. Depuis l’avènement de la Rupture, tout se fait pour marquer une différence avec le régime défunt. On s’attendait alors que cela soit le cas ce 10 janvier à l’occasion de la 1ère célébration de la fête des religions endogènes à l’ère du Nouveau départ. Surtout qu’à l’occasion du lancement du Programme d’action du gouvernement ‘’Le Bénin révélé’’, le Chef de l’Etat a affirmé que l’Afrique est de tradition Vodoun et que nous devons en être fiers. Patrice Talon avait hier l’occasion de joindre l’acte à la parole par sa présence sur l’un des lieux de célébration. Mais il n’en est rien. Le Chef de L’Etat a brillé par son absence et ce faisant, il a simplement choisi de faire comme son prédécesseur.

B.H


Matin Libre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here